J'aime bien l'idée de poster chaque jour une photo poétique ... car je me rends compte, suite à une remarque d'un ami au sujet de mes photos, que ce n'est que ça que je recherche dans mon approche photographique. Alors donc ça ne sera pas très difficile pour moi de trouver un sujet à prendre par jour !

Après mon mimosa d'avant-hier et ma jonquille d'hier, quoi de plus simple que de vous présenter aujourd'hui ces chatons de saule mouillés par la pluie, photographiés à midi devant chez moi.

P1150034s

Petite explication de la prise de vue : comme d'habitude j'ai laissé mon appareil en mode "priorité ouverture" (A pour aperture) et j'ai ouvert au maximum les écoutilles ... je peux de 2,8 à 8, sachant que la valeur est l'inverse de l'ouverture. Je me suis donc positionnée en 2,8 ... c'est de cette manière-là que j'arrive à chopper de jolis fonds flous : en fait, seulement ce qui est sur le même niveau de profondeur que l'objet visé est net, et tout ce qui est plus près ou plus loin est flou. J'ai appris cette technique de mon prof photo ... qui n'a pas réussi à me faire apprendre grand chose de plus d'ailleurs à son grand désespoir ... alors je me fais un plaisir de partager, car cela peut servir à quelqu'un qui n'a pas eu ma chance de participer à un atelier photo de qualité. La position macro activée, le zoom complètement annulé, je me suis approchée du sujet à deux ou trois centimètres ... pas plus parce que l'appareil à bout de bras, je bougeais beaucoup, et à plusieurs reprise ma tremblitude m'a fait carrément coller l'objectif sur les chatons ... et du coup sur les gouttes d'eau qui s'y sont collées dessus.

Je manque énormément de confiance en moi, et à chaque fois je me sens obligée de faire plusieurs prises différentes. Mais très souvent, et ça s'est à nouveau confirmé ici, c'est la première prise qui est ma préférée. Une fois atterris sur mon ordinateur, mes chatons ont subi les mêmes rectifications de lumière que ma jonquille hier. Par contre je suis toute fière de ne pas avoir eu besoin de recadrer et de redresser l'image ... elle me convenait parfaitement comme ça ! Après évidemment, tout est question de goût, chacun a le droit d'avoir un avis différent sur le sujet !

Je vous disais donc que mon cadrage original me convenait ... mais j'aurais pu l'inverser horizontalement. Car le sens de lecture d'une photo est le même que celui de l'écriture, notre oeil balaye toujours l'image de gauche à droite et de haut en bas. Pour vous montrer la diférence je me suis amusée à inverser mes chatons :

P1150034sq

... et je vous présente maintenant les deux versions côte à côte :

P1150034s     P1150034sq

En examinant séparément les deux photos en grand format, et en comparant les deux petites images d'un seul coup d'oeil, je me dis que j'ai bien fait de ne pas inverser ma photo car il vaut mieux que dès le début de la lecture l'oeil se pose sur le sujet principal net et non pas sur le flou ... et puis vous avez remarqué ? Les chatons et les branches forment un E majuscule ... et à partir du moment où on s'en est rendu compte, on ne peut plus regarder la photo inversée sans la trouver "à l'envers". Dans ce cas, il ne fallait donc pas inverser, mais plus tard je vous montrerai des situations où il vaut mieux le faire. Essayez de le faire vous aussi avec vos propres photos, vous verrez, c'est très passionnant !

Vous devez vous demander ce qui me prend de raconter tout ça ... mais c'est un peu logique figurez-vous, parce qu'à l'ouverture de mon blog je voulais le consacrer à montrer mes photos, et à expliquer comment je les avais prises pour en quelque sorte transmettre l'apprentissage que je recevais alors deux fois par semaine en atelier ... alors il n'est jamais trop tard pour bien faire, non ?

Je suis bien consciente que je suis en train de barber ceux qui ne sont là que pour "regarder les images" et de saouler ceux qui sont de vrais pros en photo et qui savent déjà tout ça ... peut-être même qu'ils trouvent que je me trompe dans mes explications ... mais j'assume !

Voilà, tout est dit, merci de m'avoir lue jusqu'ici et à bientôt.