351f3707fAlors voilà l'histoire : il y a quelques semaines, je pestais contre les moustiques qui venaient me piquer le soir pendant que je m'affairais sur l'ordinateur ... il faut dire qu'on profitait de la fraicheur pour aérer la maison. Et je me suis dit, dans ma petite cervelle d'inventrice que je pourrais bien essayer de créer un liquide à pulvériser sur le corps pour éloigner les moustiques. Hé oui, j'ai passé trente années de ma vie dans des laboratoires de recherche scientifique pendant ma carrière de secrétaire ... et ça crée des automatismes ... j'adore tester des trucs ! Alors j'ai cherché sur internet, et j'ai trouvé quelque part une liste de toutes les plantes qui les font fuir (c'est ici).

Je me suis rendue compte que par chance, j'avais à peu près tout sous la main, à la cuisine ou au jardin : quelques clous de girofle de chez ducros, de l'ail en poudre (la flemme de couper du frais), de la lavande et de la menthe poivrée séchées ramassées l'an dernier, et tout droit cueillis frais dans mon jardin, du romarin, du basilic et de la mélisse citronnée (à la place de la mélisse officinale et de la citronnelle que je n'avais pas ... mais il paraît que c'est un bon pis-allé).

Au final il m'a manqué l'herbe à chat (cataire) ... que je ne connais pas, le géranium et le souci ... mais j'ai testé sans.

J'ai commencé par faire bouillir une grande quantité d'eau dans une casserole, et j'y ai plongé une quantité au pif de chacun des ingrédients. J'ai laissé chauffer longtemps pour optimiser la potion et faire évaporer une grande partie de l'eau. Puis j'ai laissé refroidir, j'ai filtré, et pour finir j'ai versé le liquide dans mon spray à huile, que je n'utilisais pas. Une étiquette sur le contenant pour dire ce que c'était, une petite tête de mort pour indiquer que ça ne se boit pas ... et voilà l'travail !

Étant donné que tous les ingrédients que j'ai utilisés sont comestibles, je pense qu'on ne s'empoisonnerait pas si on ingurgitait par inadvertance un peu de ce breuvage. Mais difficile de croire qu'on pourrait avoir envie de goûter, parce que si c'est repoussant pour les moustiques, ça l'est un peu aussi pour nous, et cela même si dans ce mélange d'odeurs, chacune prise indépendamment sent bon ... le clou de giroffle voyez-vous, a tendance à ressortir au-dessus du lot !

Ensuite il m'a fallu expérimenter, ce que j'ai fait le lendemain soir en allant tenter le diable, confortablement installée, en maillot de bain, sur un transat et sous les branches d'un arbre. J'ai entendu quelques moustiques voler autour de ma tête et je les ais machinalement chassés de la main ... impossible de retenir ce geste en entendant bzzzz ! Vous n'avez qu'à essayer, vous verrez ...

J'ai senti à moment donné un tout petit chatouillis sur le pied et un autre au genou, qui ont vite disparu, et aucun bouton n'est apparu. Quelques rares moustiques pas dégoûtés par l'odeur, se sont donc aventurés tout de même sur ma peau, mais ils ont vite déguerpi après avoir planté une micro-seconde leur trompe. Parce que berk ... le nez dessus, ils ont bien senti que ça puait grave et sont allés voir ailleurs si j'y étais !

Au final je suis restée là, en tentatrice, pendant plus d'une demi-heure ... je m'occupais sur mon téléphone pendant ce temps. Et j'en suis donc ressortie sans un bouton ... test validé !

Pour cette première fois, j'y étais allée avec parcimonie ... j'avais peur d'une éventuelle allergie à ce mélange bizarre, et cela même si tout était comestible. Mais n'ayant constaté rien d'inquiétant sur ma peau, depuis je n'hésite pas à mettre la dose. Chaque fois que je risque d'être en contact avec les moustiques, je me spraye toutes les parties du corps à l'air libre, et même les vêtements pour ne pas être piquée à travers ... tout en espérant que les gens susceptibles de me côtoyer ne sentiront pas trop mon parfum au clou de girofle. Et je peux vous assurer que ça marche !

Pourtant, je n'ai pas réussi à convaincre les membres de ma famille... comme d'habitude, ils se méfient de mes inventions ! Hé bien tant pis pour eux, en attendant, moi je traverse les nuées de moustiques sans broncher !

Cela fait un mois que j'ai réalisé ce liquide, et pour l'instant il n'a pas l'air de se troubler ... de pourrir ... de moisir. Donc je continue à l'utiliser sans crainte. Mais fabriqué avec seulement de l'eau et non stérilisé, je crains qu'il ne se conserve pas indéfiniment. Alors étant donné qu'il est si facile de trouver les ingrédients, je jetterai celui-là dans quelques semaines et j'en referai un nouveau pour l'été prochain ... en essayant d'y ajouter les trois plantes qui manquaient à la collection. A commencer par un travail de botanique ... il va falloir que je sache reconnaître l'herbe à chat dans la nature !

Voilà, vous savez tout ... vous pouvez vous aussi créer votre répulsif à moustiques ... et narguer ces saletés d'insectes !